Situation Socio-culturelle

Departement de l'Ocean
Démographie et religion

      Le Département comporte une grande diversité ethnique, potentiel intellectuelle et technique considérable et engagée. On y dénombre une quinzaine d’ethnies autochtones co-existants en parfaite harmonie à savoir :
Bakoko, Bagyeli, Bassa, Batanga, Bulu, Ewondo, Fang, Iyassa, Mabi,
Mvae, Ngoumba et Pygmées.

      Plusieurs confessions religieuses sont observées dans le département et majoritairement : la communauté Chrétienne et la communauté musulmane

L’Education

      Le Département compte parmi les plus scolarisé au Cameroun. On y compte : 348 écoles dont 128 maternelles, 09 lycées classiques dont 01 au moins dans chaque chef-lieu d’arrondissement, 03 lycées bilingues, 06 lycées techniques, 20 CES, 10 CETIC, 03 collèges privés 02 ENIEG, 01 institut supérieur de théologie à Bibia, 01 institut universitaire, de nombreuses écoles de formation professionnelle.

La santé

Le Département est divisé en 02 Districts de santé :

  • Le district de Kribi, subdivisé en 11 aires de santé couvre les arrondissements de Kribi 1er , Kribi 2ème , Lokoundjé, Campo, Akom II, Niété, avec 33 formations
  • Le district de Lolodorf reparti en 9 aires de santé couvre les arrondissement de Lolodorf, Mvengue, Bipindi avec 20 formations sanitaires.
La culture

      La grande diversité culturelle est à l’image de celle des populations du département . Ainsi plusieurs rites et danses dévoilent leurs richesses à l’occasion des naissances, mariages, sortie de veuvage, naissance ; etc… . La chefferie traditionnelle, dépositaire naturelle de la culture, semble inopérante.